Test de grossesse » Informations » Droits et maternité

Les droits de la femme enceinte


Lorsqu’une femme tombe enceinte, outre ses soucis concernant les soins de son futur bébé, elle se pose également des questions sur son avenir professionnel et les retombés de sa grossesse sur son travail. Concernant la femme enceinte à la recherche d’un travail, elle se pose également des questions sur son admissibilité.

Ce petit recueil retrace les droits de la femme, avant et après la grossesse.

Pour trouver du travail
Une femme n’est pas obligée de déclarer sa grossesse et celle-ci ne doit en aucun cas influencer la décision de l’employeur quant à la décision de l’embauche puisqu’une grossesse n’est pas un motif valable pour refuser une personne à l’emploi. La période d’essai est également touchée par ces mentions. Cependant, la société peut penser avoir été trompée et les relations entre employeur et employé peuvent en être altérées.

Changement de poste et congé de maternité
Lorsque le poste exige beaucoup d’efforts psychologiques ou physiques, la femme enceinte, ne pouvant plus suivre le rythme requis, a le droit de demander un changement de poste ou bien l’employeur le lui propose. Cependant, un changement de lieu de travail ou mutation ne peut avoir lieu sans l’accord de l’intéressée et le salaire initial doit être maintenu lors d’un changement de poste. Le corps médical de la société détermine le changement de poste.

La femme enceinte salariée a droit a un congé de maternité qui s’étale sur une période de 16 semaines avec suspension du contrat de travail. Ces 16 semaines se répartissent comme tel :

- Lors de la 1e et 2e deuxième : 6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines de période d’allaitement
- Lors de la 3e grossesse : 8 semaines avant l’accouchement et 18 semaines d’allaitement.

Le congé de maternité peut varier selon le nombre de grossesses, comme dans le cas des grossesses difficiles ou des grossesses multiples.

Congé de maternité, congé payé ?
Des indemnités sont versées journalièrement par la CPAM ou la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Il s’agit de sommes qui équivalent au salaire net durant 3 mois, cependant ne dépassant pas le plafond de la sécurité sociale. Mais selon chaque société, le montant de cette indemnisation peut être plus élevé.





http://descuentalo.com.mx/ redirect usb